La fin du RTC programmée chez Orange

Nicolas Bougues

Nicolas Bougues

Chief Technology Officer

Axialys

Une page de l’histoire des télécoms en France est à la veille de se tourner. Orange a en effet récemment annoncé la planification de la fin du RTC (Réseau Téléphonique Commuté), à venir dans les prochaines années.

Le RTC est le réseau téléphonique historique, datant dans sa dernière évolution des années 80, celui qui supporte les lignes de téléphone analogiques traditionnelles notamment.

En raison de l’obsolescence des équipements, ce réseau va donc progressivement disparaître, au profit de technologies plus modernes et plus souples basées sur la VoIP (Voice On IP).

C’est pour quand ?

Concrètement, à partir de 2018, le calendrier proposé par Orange annonce qu’il n’y aura plus d’ouverture de nouveaux accès. Cela inclut les lignes analogiques, ainsi que, progressivement, les diverses technologies numériques, à commencer par les accès T0.

L’extinction proprement dite des accès existants sera, elle, planifiée par zone géographique à partir de 2021.

Dans les faits, qu’est-ce que ça change ?

Tout d’abord, ce qui ne change pas : les numéros de téléphones, ainsi que, d’une façon générale, les habitudes des utilisateurs.Ce changement est néanmoins susceptible de nécessiter des évolutions d’équipements terminaux, tels que les téléphones et autre systèmes utilisant ces lignes : standard d’entreprise, télécopieur, système d’alarme, etc.

Comment se préparer ?

La meilleure façon d’anticiper ce changement est de réaliser un audit interne afin d’identifier les lignes et équipements concernés par cette évolution, et de planifier leur remplacement.

Axialys vous accompagne dans cette démarche, et vous propose des solutions de remplacement efficaces, grâce notamment à son offre de VoIP Centrex.

Cette offre simplifie considérablement la gestion des systèmes téléphoniques grâce à une plate-forme cloud rassemblant toutes les fonctionnalités traditionnelles (messagerie, transferts d’appels, conférence téléphonique, etc.) et en y ajoutant des fonctionnalités spécifiquement liées à l’extinction du RTC, telles que la gestion dématérialisée des télécopies.